Le Big Business Vs Small Business En Afrique

Au départ, je souhaitais utiliser le titre La multinationale et la start-up sur le même marché : J’ai trouvé, comment les réunir!

Mais il se trouve que “start-up” veut dire projet en développement et que multinationale veut dire être présent dans plusieurs nations donc… n’importe quelle start-up peut facilement devenir multinationale en fonctions de deux ou trois éléments importants sur lesquels je n’insisterai pas dans cet article.

Cette possibilité est encore vrai et surtout assez éventuelle avec le digital moderne et les solutions de paiement mobile comme www.wecashup.com (petite pub gratuite…).
Enfin voilà, cela sonne mieux d’utiliser le groupe de mot “très-très jeune entreprise” pour designer Start-Up.

La compétition économique, avant d’être un phénomène professionnel, c’est d’abord un phénomène social ou psychologique chez l’homme, à mon avis.

C’est sa façon à lui de s’affirmer et de se prouver à lui-même quelque chose ; Le comportement de l’entreprise et la personne morale n’en sont que le reflet de cela.

C’est d’ailleurs pour cela qu’à mon avis, l’intelligence de compétition prend beaucoup de valeurs depuis ses vingt-trente dernières années dans le monde.

Voici quatre pistes sur lesquelles, on peut comprendre l’avantage et la faiblesse de la multinationale et la start-Up l’une par rapport à l’autre et ensuite une piste pour réorienter désormais le comportement de ses deux prédateurs économiques.

– LE SYSTEME DE MANAGEMENT.

Dans la multinationale, on est très motivé par le gain en fin de mois, gravir les échelons et compléter ses compétences (pour ses objectifs personnels)…

Chez la start-Up, on a surtout de l’Adrénaline pour une profonde foi au projet.

Alors, vu que l’imagination est extrêmement liée à la motivation non conditionnée, la multinationale sera moins friande d’idées novatrices. Alors que cela sera très souvent le cas chez la start-Up.

Les start-ups et très jeunes entreprises ont généralement (je dis bien généralement) un personnel ou presque tout le monde est ambitieux : “Everyone is Leader“.

C’est ce qui favorisera non seulement le résultat bien fait et les 200% que donnera chaque membre du projet.

Même si en réalité l’évolution des travaux ne seront jamais aussi bien structurés que chez la multinationale : car ils sont des hommes de méthodes, et très souvent suivent des techniques vielles de plusieurs années d’expérience…

– LE MARKETING.

Pour parler justement de ses idées novatrices, le Startupper est quelqu’un de très relax et qui n’a pas de règles en général. Enfin de règles…

Disons qui n’est pas très étroit d’imagination. Le plus important pour lui c’est “Make My Projet Great Again“. (rire)

Alors, vous aurez beaucoup de stratégies marketing vraiment intéressantes tirés par les cheveux chez les start-ups. Que ce soient leurs teasing, leurs techniques de e-marketings ou leurs communications directes… Vous serez très souvent impressionné.

Je vous invite vous les multinationales à les suivre de très près, pour collectionner cela… (Entre parenthèses).

– LE BUSINESS DEVELOPMENT.

Alors, les stratèges des multinationales sont généralement des personnes plus avisées et réalistes.

Avec de l’expérience, ils pensent au prolongement des tentacules de leur entreprise avec une meilleure intelligence que chez la start-up.

Les Startuppers sont souvent extrêmement ambitieux et pensent plus avec le rêve qu’avec la méthode. C’est ce qui leurs vaux souvent de tomber très bas plus tard, ou d’aller très loin, peut ceux-là qui ont développé un peu de réalisme avec le temps.

– L’INVESTISSEMENT.

Alors, contrairement à ce que beaucoup de jeunes en général font comme erreur, c’est le plus important pour le développement d’un projet : l’argent dont on dispose.

C’est inutile de combattre une multinationale sur un marché quand elle a un meilleur investissement que vous.

Que vous ayez mille idées, une très bonne stratégie de développement ou un très joli management : elle prendra toujours le dessus, simplement par ce qu’elle peut produire ses services à plus bas coût que vous et gagner autant d’argent. Maintenant, il y a une solution : le co-entrepreneuriat.

C’est une théorie sur laquelle je travaille avec un grand frère en ce moment, Steve Tchoumba, et je vais vous révéler l’une de ces solutions : L’injection de fond.

En fait, il s’agit de montrer suffisamment d’intérêt à l’entreprise x, de souhaiter investir dans votre entreprise et de gagner mieux, que de vouloir développer projet similaire proche de vous.

Cette idée, “General voyage” l’a déjà comprise et c’est dans ce sens qu’il est actionnaire dans plusieurs agences de voyages locales tel que Binam voyages, qui transportent dans les zones reculées où lui, ne souhaite pas s’y aventurer.

Cela lui permet de bénéficier de l’expérience du concurrent local et surtout de gagner autant d’argent qu’un investissement personnel de sa part. Et puis… Cela lui permet d’éviter des risques inutiles et d’avoir une ressource fixe.

Cela marchera aussi bien dans le numérique.

Si vous êtes à Nkongsamba ou à Bafoussam et que vous développez une solution d’e-commerce qui fonctionne, il est très probable que vous vous fassiez remarquer un jour ou l’autre, par le pays et même l’Afrique : Surtout avec l’avènement du digital…

Donc, il est très probable que Jumia Market, ou une autre entreprise du même secteur ou pas, s’intéresse à votre marché.

Alors, étant donné votre expertise, au lieu de vous faire un concurrent, vous pourrez simplement montrer à cette entreprise qu’elle a plus à y gagner en investissant sur votre entreprise.

Vous vous développez mieux, la multinationale trouve son compte et tout le monde est content.

Entre autres… Cela n’est pas toujours une très bonne idée pour le consommateur : par ce que ce dernier a besoin de conflit économique pour toujours disposé de la bonne qualité et à prix très réduit.

Bon. Et puis après, on peut espérer que les investisseurs titillent constamment pour la qualité et que la politique réclame la réduction des coûts, c’est simple.

Jusqu’ici j’espère que l’un des mystères du co-entrepreneuriat est élucidé.

Afro Hustler – Jovial R. Douanla.

Leave a Reply